Scanner un document

scanner

Il y a deux types de documents à numériser :

1) Quotidiens / Revues classiques / revues style « beaux-arts » sont des documents déjà imprimés.

2) Photos / Diapositives / Négatifs sont des documents originaux.

L’impression des documents correspond à des standards :
- Quotidien imprimé à ± 80 dpi
- Revues classiques à ±120 dpi
- Revues style « beaux-arts » à ±150 dpi

Règle d’or : numériser au double de sa résolution d’origine.

Par conséquent, l’acquisition des documents doit être faite de la façon suivante :

- Quotidien : numérisé à ± 160 dpi
- Revues classiques : numérisé à ± 240 dpi
- Revues style « beaux-arts » : numérisé à ± 300 dpi

Cela donne un résultat de bonne qualité

Pour quel usage ?

Il y a trois types d’usages pour un document numérisé :
- Web (écran) : paramétrer l’image à 72 dpi (correspond à ce que nous montre un moniteur).
- Imprimante (jet d’encre) : le paramétrage va dépendre de la qualité du papier utilisé ; Brouillon 180 dpi / Papier couché 360 dpi / Photo 720 à 2880 dpi.
- Imprimeur : paramétrer l’image à 300 dpi.

Les formats d’images

Il y a quatre formats principalement utilisés :
- .bmp : conserve toutes les caractéristiques de l’image (vectoriel).
- .tiff : avec imprimeur, conserve toutes les caractéristiques de l’image.
- .jpg : 16 millions de couleurs, compresse l’image avec une perte ± importante de couleurs.
- .gif : 256 couleurs, amené à être remplacé par le .png.

L’acquisition de texte

Lorsqu’on numérise du texte, on utilise un OCR, c’est à dire un logiciel de reconnaissance de caractères. Ce n’est plus un bloc qui est scanné mais chaque caractère, individuellement.

Un message nous demande avec quel logiciel de traitement de texte nous voulons ouvrir ce qui vient d’être scanné.

Autre

Quand on numérise un document imprimé, il faut penser à activer la fonction "détramé" pour éviter d’avoir des lignes croisées disgracieuses en arrière plan.